Faut-il assurer les frais de santé de son chat ?

La fin de vie de Mademoiselle Pompon l’a mise en contact de nombreuses fois avec un vétérinaire, d’abord pour son opération du mamelon, ensuite pour soigner la pneumonie qui l’a finalement emportée au mois d’août. Et il aurait sans doute fallu refaire une opération si elle avait réussi à survivre, car le deuxième mamelon avait développé la même tumeur (j’ai appris à l’occasion que chez les chattes, c’est très fréquent, il y a un mamelon interne lié au mamelon externe, m’a expliqué le vétérinaire, et il faut absolument enlever les deux en cas de tumeur cancéreuse).

D’une certaine façon, Mademoiselle Pompon a eu beaucoup de chances, car elle a souffert peu de temps, à chaque fois.

Mais je me suis demandée ce qui se serait passée si elle avait eu une maladie nécessitant des soins sur une longue durée ? Les progrès de la médecine sont aussi appliqués aux animaux, les cliniques vétérinaires proposent des soins de plus en plus avancés… et de plus en plus coûteux. En cas de chute, de rencontre avec une voiture, avec un chasseur, un chat peut avoir des blessures qui demandent de nombreuses opérations. Et quel crève-coeur de ne pas “pouvoir suivre”, et de se dire que si on avait eu un peu plus d’argent, on aurait pu sauver son poilu ?

Avec l’arrivée de Sahel, Tana et Caramel, je me suis donc posée la question de l’assurance : trois chats, c’est trois fois plus de frais tout simplement, deux stérilisations, une castration, trois vaccins, des vermifuges, la nécessité de traiter tous les chats en cas de puces, teignes, etc. Donc le budget n’est clairement pas le même que pour une chatte toute seule.

Une assurance pour chat fonctionne comme une “complémentaire santé” pour les Deux Pattes

Le mécanisme d’une assurance pour chat est exactement le même qu’une assurance privée pour les humains, sauf qu’il n’y a pas de “sécurité sociale” de base :

  • une liste de types de soins, avec des taux de remboursement
  • des franchises (un montant qui n’est pas remboursé)
  • des conditions sur l’animal : le chat doit être en bonne santé, et pas trop âgé

et, bien sûr, des cotisations 🙂

A partir de là, il faut se faire un grand fichier excel, pour essayer de comparer les prix. On peut mettre les prix de base de certaines opérations qu’on aura systématiquement à faire :

  1. les vaccins
  2. les opérations de stérilisation
  3. ou au contraire, le suivi d’une chatte enceinte, si on souhaite lui donner des petits
  4. les vermifuges
  5. la visite d’entretien annuelle, si tout va bien

Pour les autres coûts (maladie, accident) c’est plus difficile, mais on peut faire plusieurs hypothèses “si je dois payer 500 €, 1.000 €, 2.000 € combien est-ce que je suis remboursée”.

Par ailleurs, pour les éleveurs ou les Deux Pattes comme moi, la question du “tarif familial” est importante.

Quelques exemples de coûts vétérinaires

Pour vous aider à faire votre tableau, voici quelques coûts “standards”. On peut aussi négocier avec son vétérinaire, ou, si on a peu de moyens, passer par une association ou une école vétérinaire, mais cela permet de monter son tableau de comparaison :

La visite au vétérinaire

Tout dépend bien sûr de son équipement, de l’endroit où vous habitez… mais une visite à un véto, c’est entre 30 € et 200 € pour les cliniques les plus équipées !

La vaccination

La vaccination TCLR (Typhus, Coryza, Leucose, Rage) coûte entre 50 et 70 € par injection, soit 100-140 € la première année, puis un rappel chaque année (avec la possibilité d’éviter le vaccin pour la rage si le poilu ne sort pas).

La stérilisation et la castration

Cela coûte deux fois plus cher pour les femelles (120 à 170 €) que pour les chats (70 à 80 €). Il est recommandé de la faire dans tous les cas, sauf si vous voulez absolument que votre animal se reproduise. D’abord parce qu’un accident est vite arrivé (surtout en période de chaleur, un chat aura plus tendance à fuguer), et parce qu’il est prouvé qu’opérer une chatte avant ses premières chaleurs, ou en tout cas avant l’âge de deux ans, la protège du cancer de l’utérus et des mamelles. Pour un mâle, plus il sera opéré tôt, plus on évitera les problèmes de comportement.

Le vermifuge

Environ 40 € la première année, puis 15 € par an. Indispensable pour protéger le chat et l’animal !

Les analyses et les maladies

Comme pour les Deux Pattes, les analyses vont coûter en 50 € et 100 € en moyenne. Une ablation de tumeur mammaire va coûter dans les 500 à 650 € si tout se passe bien. Pour un cancer, il faut compter entre 1.200 et 1.500 € pour une séance.

Les médicaments

Les médicaments spécifiques pour les animaux sont assez chers, car les coûts de recherche et développement ne sont pas amortis sur les mêmes volumes que pour les humains.

La TVA

De plus, tous les soins vétérinaires et les médicaments sont soumis à la TVA normale (20%) alors que pour les humains, la TVA n’est que de 5,5%

Recherchez votre assureur

Voilà, vous êtes armés pour rechercher votre assureur. Il y a maintenant énormément d’offres. Un certain nombres d’assureurs proposent aussi un “cadeau” à la souscription, mais attention à bien regarder le coût et les remboursements sur la durée ! Faites aussi attention aux délais de remboursement : en cas de séances de rayons, une assurance qui rembourse tout de suite ou à quarante cinq jours, cela fait une sacrée différence.

Regardez aussi ce qui peut être couvert par vos autres assurances : en particulier l’assistance juridique et la multirisque habitation, pour la responsabilité civile ou pour poursuivre un chasseur qui aurait criblé votre animal de plomb.

L’exercice n’est pas très agréable, car on est obligé d’envisager le pire… mais ensuite, on se sent nettement plus léger :

 

Soyez le premier à commenter
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *